L'historique

(d'après un texte de Monsieur Gustave Braissant)

 

Enfant de Le Vaud, où il a poursuivi toute sa scolarité, M. Gustave Braissant est le fondateur de la société du Lien.

 

En 1957, le premier chalet est bâti à Le Vaud. Dans les années qui vont suivre, la construction de résidences secondaires bat son plein. Le camping-caravaning voit le jour.

 

Afin de lier connaissance avec toutes ces nouvelles personnes, M. Braissant propose alors de mettre sur pied une manifestation de tir amical appelée « Tir des Estivants ». La première est organisée en 1965 et rencontre un franc succès ! Une cinquantaine de personnes y participent parmi lesquelles M. Jean Egger alors procureur de la ville de Genève, les capitaines Gilbert Masson, Gaston Grobéty et Willy Petremand ainsi que M. Paul Besson, officier général de tir de Genolier. Chacun repart avec un gobelet-souvenir.

 

Forte de cette réussite, la société de Tir organise dans la lancée des matches de jass et de football. Ces derniers représentent une charge très importante pour la société qui fait le constat qu'aucune de ces manifestations n'est ouverte aux dames ni aux enfants.

 

Au printemps 1966, M. Braissant propose alors la création d'une nouvelle société et organise une assemblée publique à la petite école durant laquelle il expose l'idée de constituer un lien entre les habitants et les estivants, proposition appuyée par l'ensemble de l'assemblée.

 

Madame Claudine Freymond propose alors de faire de l'idée du lien le nom de la nouvelle société et un premier comité est élu dont la composition est la suivante :

 

  • Gustave Braissant - président,
  • Hubert Mino - vice-président,
  • Richard Baud - secrétaire,
  • Yvonne Werzinger - caissière,
  • Werner Burki - membre,

 

soit 3 estivants et 2 Vaulis.

 

La tâche dévolue au comité est d'organiser plusieurs manifestations : une broche estivale, un bal, un match de jass, un match de football opposant la société de Tir et les Estivants et une verrée le 31 décembre à l'auberge communale.

 

La cotisation prévue pour adhérer à la société Le Lien est alors fixée à 7 francs par année.

 

En 1971, M. Braissant a dû quitter à regret le village de Le Vaud et la société du Lien. Les activités de cette dernière tombent alors dans l'oubli…

 

Onze années s’écoulent et c’est en 1982 qu'un nouveau comité entrainé par M. Eric Dupond reprend le flambeau !

 

Convoqué à l'assemblée générale cette année là, M. Braissant se voit décerner avec émotion les titres de Membre Fondateur de la société du Lien ainsi que de Membre d'Honneur.